• Address: BP 8166 Dakar,
    Yoff, Senegal

  • Call Us: (+221) 33 859 96 00 / 33 859 96 02
    dec@cicesfidak.com

Selon M. Salihou Keita, le CICES va bientôt présenter sa maquette futuriste au grand public et à la presse. Une démarche qui s’inscrit dans une perspective d’un renouveau. Le Directeur General du CICES s’exprimait lors d’une table ronde organisée en présence des deux architectes français ayant construit le CICES dans les années 1970

.

Dans la nouvelle feuille de route, a avancé le DG, le CICES compte travailler également avec les privés nationaux et internationaux qui vont investir dans cette infrastructure.

Il a noté que l’objectif recherché, c’est de booster le taux d’occupation et de fréquentation du CICES, dans un cadre convivial et attrayant.

Cette convention de concession, a-t-il soutenu, ayant expiré depuis 2019, il y a lieu de la renouveler pour faire du CICES, un hub économico-culturel.

Selon l’architecte Jean-François Lamoureux la chance de multiplier cette structure triangulaire, c’était de la rendre accueillant et grâce aux efforts engagés pour qu’elle soit moderne et conviviale, ça pourra devenir très légitimement un endroit de rencontre et d’organisation d’événement pour la ville.

Pour l’architecte Jean-Louis Marin, le Sénégal ayant peu de production de l’énergie, à l’époque, il leur avait demandé, dès l’origine, de ne pas climatiser, ce qu’ils ont applique sans le savoir, ce qui est voulu aujourd’hui par la transition climatique.

Grâce à cette ventilation naturelle, il a été possible d’apprendre à vivre avec une atmosphère naturelle, a-t-il ajouté, précisant que c’est une chance pour le CICES d’avoir des frais de gestion réduits au minimum.

Jean-Louis Marin et Jean-François Lamoureux sont présents à Dakar à l’occasion de la 29ème FIDAK ouverte ce lundi 6 décembre et axée sur le thème : ’’promouvoir l’agrobusiness, pour un développement économique durable

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *