• Address: BP 8166 Dakar,
    Yoff, Senegal

  • Call Us: (+221) 33 859 96 00 / 33 859 96 02
    dec@cicesfidak.com

L’autosuffisance alimentaire en riz au Fouladou est passée du concept à la réalité. Cette idée appelée (Kolda nourrit Kolda) est matérialisée par toutes les couches sociales et encadrée par l’expertise de la Sodagri. Aujourd’hui, pour mieux consolider les acquis, tous les producteurs sont organisés en coopérative pour répondre aux exigences du défi de l’autosuffisance alimentaire. Ce nouvel élan est marqué par un esprit de formalisation des organisations paysannes afin de sortir de l’informel. Actuellement l’heure est aux récoltes partout, faisant entrevoir un grand espoir chez les producteurs pour mieux lutter aussi contre le coronavirus. À travers ce tour d’horizon effectué par  Dakaractu/Kolda, acteurs et experts reviennent sur les détails de ces bons résultats.

Une visite effectuée à Saré Samba Tchika où les populations ont exprimé toute leur satisfaction concernant leur accompagnement par Dundel Suuf en collaboration avec la Sodagri. À cette occasion, les producteurs ont organisé un vaste programme de récolte du riz ce samedi 7 novembre.

Une des productrices souhaitant garder l’anonymat se réjouit : « nous sommes vraiment contentes puisque nous attendons de bons rendements à cause des intrants de qualité distribués à temps. Au passage, nous remercions le ministre de l’agriculture Moussa Baldé pour la transparence dans la gestion des intrants. Mais également la Sodagri … »

Chérif L. Aïdara, khalife de la famille chérifienne de Saré Mamady, s’est lancé dans cette aventure en emblavant des hectares de riz. Ce Grand chef religieux, leader et personne ressource de la région de Kolda montre un bel exemple en jouant sa partition pour l’autosuffisance alimentaire en général et en riz en particulier.  C’est un guide religieux disponible et engagé pour le développement de l’agriculture. D’ailleurs une Coopérative Agricole est en gestation à Saré Mamady en attendant l’organisation de leur Assemblée Générale.

Dans la région de Kolda tous les producteurs sont en train de s’organiser en passant par Médina Yoro Foula, Kolda et Vélingara pour sortir de l’informel afin d’atteindre les objectifs de l’autosuffisance alimentaire. D’ailleurs même les craintes suscitées récemment dans le bassin de l’Anambé par les inondations commencent à se dissiper avec le début prometteur des récoltes.

Dakaractu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *