• Address: BP 8166 Dakar,
    Yoff, Senegal

  • Call Us: (+221) 33 859 96 00 / 33 859 96 02
    dec@cicesfidak.com

À Bruxelles, les conséquences économiques de la pandémie connaissent ce jeudi 5 novembre deux rebondissements conséquents dans les trois institutions de l’Union européenne. D’une part à la Commission, où le constat de la catastrophe économique se précise avec des chiffres alarmants pour le déficit et la dette, d’autre part au Conseil et au Parlement, où un accord ouvre la voie au plan de relance. Un plan de relance d’autant plus nécessaire que la reprise s’éloigne.

Il faudra attendre 2022, voire 2023, pour que l’économie européenne renoue à peine avec les niveaux d’avant la pandémie de coronavirus, selon la Commission européenne. Elle constate que la deuxième vague de Covid-19 a coupé l’herbe sous le pied au rebond économique attendu pour le deuxième semestre 2020. Et le rebond de 2021 ne verra l’économie européenne croître que de 4,6%, les deux tiers du rebond initialement attendus.

La récession s’installe dans la zone euro avec un produit intérieur brut en recul de 7,8%. Elle touche de plein fouet la France, l’Italie et l’Espagne, ou le PIB recule de 12,4%. Dans ces pays et en Belgique, le déficit dépassera 10%, et la dette publique crève tous les plafonds en France, en Italie et en Grèce.

Source : RFI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *