• Address: BP 8166 Dakar,
    Yoff, Senegal

  • Call Us: (+221) 33 859 96 00 / 33 859 96 02
    dec@cicesfidak.com

West Africa Rating agency (Wara) affirme la notation de long terme de Total Sénégal à « A-», en grade d’investissement, tandis que sa notation de court terme est «w-3». Selon un communiqué de presse, la perspective attachée à ces notations reste stable.

Simultanément, sur son échelle internationale, Wara assigne à Total Sénégal les notes et perspective suivantes : iB+/Stable/iw-5. Wara justifie le maintien de la note par l’environnement macroéconomique qui est stable au Sénégal, où le risque-pays est mitigé par un degré satisfaisant de stabilité politique, une société homogène et pacifiée, et des institutions robustes. En plus, Wara souligne que Total Sénégal est le leader de la distribution de carburants dans le pays : sa part de marché est de 28,4% pour le commerce de détail en stations-service et de 17,7% pour le commerce général (dont 50% des volumes sont vendu à la Senelec).

Wara ajoute que la puissance de la marque Total et le support opérationnel du Groupe sont des avantages indéniables, alimentés par des produits largement reconnus comme de qualité supérieure un peu partout dans le monde. Le Sénégal, précise l’agence de notation, régule efficacement le marché intérieur des carburants, un bien vital ; les prix à la pompe des produits pétroliers ont été récemment revalorisés.

En revanche, la notation est contrainte par la politique tarifaire décidée par les autorités publiques est contraignante ; le stockage reste l’un des défis les plus cruciaux pour Total Sénégal ; la concurrence devient de plus en plus intense sur le marché sénégalais des carburants et des lubrifiants ; la trésorerie est souvent sous tension, ce qui engendre un stock d’endettement de court terme permanent et quasiment assimilable à des ressources longues.

Une amélioration de la notation de Total Sénégal est tributaire du rehaussement par Wara du plafond souverain sénégalais ; d’une adaptation favorable à Total Sénégal des modalités de stockage des carburants et, par conséquent, de l’enregistrement par Senstock d’une rentabilité a minima satisfaisante ; du maintien ou de l’amélioration des marges de structure des distributeurs au Sénégal, renforçant ainsi sa marge brute sur coûts variables, et de la maîtrise de ses charges.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *