• Address: BP 8166 Dakar,
    Yoff, Senegal

  • Call Us: (+221) 33 859 96 00 / 33 859 96 02
    dec@cicesfidak.com

Les échanges inter-pays via le Système interbancaire de compensation automatisé dans l’Uemoa (Sica-Uemoa) constituent 1,78% de la valeur globale des transactions de l’Union en 2019 contre 1,37% en 2018. De 2018 à 2019, la Bceao qui donne cette information révèle également que le volume des chèques est demeuré quasiment stable (0,10%), par rapport à la période de référence précédente (2017 à 2018) au cours de laquelle il était en repli de 0,04%.

Dans son nouveau rapport annuel sur les Infrastructures de marchés financiers, les moyens et services de paiement de l’Uemoa, la Banque centrale relève que la stagnation du volume de cet instrument de paiement confirme le constat de la préférence pour les virements dont la tendance est à la hausse depuis 2017. En effet, explique-t-elle, en 2019, les virements ont représenté 46,73% des échanges et les chèques 52% contre respectivement 43,02% et 55,65% en 2018.

Par ailleurs, le rapport souligne que l’évolution des effets de commerce est contrastée en volume et en valeur. En effet, selon la Bceao, en volume, des baisses de 1,48% de l’utilisation du billet à ordre et de 3,31% de la lettre de change sont observées tandis qu’en valeur, l’on note une hausse pour le billet à ordre et une baisse pour la lettre de change.

« L’évolution la plus remarquable est liée à la percée continue des prélèvements avec des augmentations en volume et en valeur respectivement de 33,9% et de 100,97% entre 2018 et 2019. L’utilisation de cet instrument demeure faible », confie le document. Qui souligne enfin qu’au regard de l’efficience du prélèvement, le Comité d’organisation et de normalisation bancaire et financière a entrepris des travaux en vue de promouvoir son développement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *