• Address: BP 8166 Dakar,
    Yoff, Senegal

  • Call Us: (+221) 33 859 96 00 / 33 859 96 02
    dec@cicesfidak.com

Dans un document portant projet de loi de finances 2021, le ministère des Finances et du Budget a donné les détails de l’exécution budgétaire du Programme de relance économique et sociale(Pres). Selon le document reçu au Journal de l’économie sénégalaise (Lejecos), le Pres a été armé d’un fonds de riposte et de solidarité contre les effets du Covid-19 (Force-Ccovid-19), lui-même doté d’un montant de 1000 milliards de FCFA, soit 7% du PIB, réparti en quatre piliers : santé ; résilience sociale ; soutien au secteur privé et maintien des emplois ; sécurisation de l’approvisionnement en denrées de première nécessité, énergie, hydrocarbures et produits pharmaceutiques.

«Au 30 septembre 2020, les dépenses budgétaires du Pres, d’un montant de 558,4 milliards FCFA, se répartissent ainsi qu’il suit : – pilier 1 (santé) : 77,8 milliards de FCFA ; – pilier 2(résilience sociale) : 103 milliards de FCFA ; – pilier 3 (soutien au secteur privé et maintien des emplois) : 300 milliards de FCFA répartis en : apurement des obligations impayées de l’Etat pour 200 milliards de FCFA et appui aux entreprises affectées pour 100 milliards de FCFA ; – pilier 4 (sécurisation de l’approvisionnement en denrées de première nécessité, énergie et produits pharmaceutiques) : 77,6 milliards de FCFA », précise-t-on.

En plus de ces dépenses budgétaires, il s’y ajoute une opération de trésorerie portant sur un montant de 70 milliards FCFA, relative à la mise en place d’un mécanisme de garantie auprès du système financier au profit des entreprises. Les dépenses budgétaires de 558,4 milliards FCFA et l’opération de trésorerie de 70 milliards FCFA, soit au total des dépenses décaissables de 628,4 milliards de FCFA, sont largement couvertes par les ressources du Pres.

Ces dernières ayant été mobilisées à la date du 30 septembre 2020 pour un montant de 635,662 milliards de FCFA, soit un taux de couverture de 101,2%. A la même date, les 628,4 milliards de FCFA de dépenses décaissables ont connu un niveau d’exécution (base paiement) d’un montant de 642,567 milliards de FCFA, soit un taux de décaissement de 102,3%.

La répartition des paiements se présente comme suit : – dépenses budgétaires de 558,4 milliards de FCFA engagées et payées à raison de617,56 milliards FCFA, soit un taux d’exécution de 110,6% ; opération de trésorerie de 70 milliards de CFA exécutée à hauteur de 25 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 35,7%, au titre du mécanisme de garantie auprès du système financier au profit des entreprises.

Leral

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *